30 janvier 2009

goodies



















the new ktdj compilation is out and we've got collector tshirts.
you can win some on the blog of le coq sportif
and if you're not lucky, you can try here

26 janvier 2009

méchants terroristes d'ultra-gauche














un début de texte paru dans tiqqun. la revue de julien coupat emprisonné (sans preuves) depuis nov pour terrorisme d'ultra-gauche. bouhou !

Comment faire ?

Dont’t know what I want,
but I know how to get it.
Sex Pistols
Anarchy in the UK

I
VINGT ANS. Vingt ans de contre-révolution. De contre-révolution préventive.
En Italie.
Et ailleurs.
Vingt ans d’un sommeil hérissé de grillages, peuplé de vigiles. D’un sommeil des corps, imposé par couvre-feu.
Vingt ans. Le passé ne passe pas. Parce que la guerre continue. Se ramifie. Se prolonge.
Dans une réticulation mondiale de dispositifs locaux. Dans un calibrage inédit des subjectivités. Dans une nouvelle paix de surface.
Une paix armée.
Bien faite pour couvrir le déroulement d’une imperceptible
guerre civile.

Il y a vingt ans, c’était
le punk, le mouvement de 77, l’aire de l’Autonomie,
les Indiens métropolitains et la guérilla diffuse.
D’un coup surgissait,
comme issu de quelque région souterraine de la civilisation,
tout un contre-monde de subjectivités
qui ne voulaient plus consommer, qui ne voulaient plus produire,
qui ne voulaient même plus être des subjectivités.
La révolution était moléculaire, la contre-révolution ne le fut pas moins.
ON disposa offensivement,
puis durablement,
toute une complexe machine à neutraliser ce qui est porteur d’intensité. Une machine à désamorcer tout ce qui pourrait exploser.
Tout les individus à risque,
les corps indociles,
les agrégations humaines autonomes,
Puis ce furent vingt ans de bêtise, de vulgarité, d’isolement et de désolation.
Comment faire ?

Se relever. Relever la tête. Par choix ou par nécessité. Peu importe, vraiment, désormais.
Se regarder dans les yeux et se dire qu’on recommence. Que tout le monde la sache, au plus vite.
On recommence.
Finis la résistance passive, l’exil intérieur, le conflit par soustraction, la survie. On recommence. En vingt ans, on a eu le temps de voir. On a compris. La démokratie pour tous, la lutte « anti-terroriste », les massacres d’Etat, la restructuration capitaliste et son Grand Œuvre d’épuration sociale,
par sélection,
par précarisation,
par normalisation,
par « modernisation »,
On a vu, on a compris. Les méthodes et les buts. Le destin qu’ON nous réserve. Celui qu’ON nous refuse. L’état d’exception. Les lois qui mettent la police, l’administration, la magistrature au-dessus des lois. La judiciarisation, la psychiatrie, la médicalisation de tout ce qui sort du cadre. De tout ce qui fuit.
On a vu. On a compris. Les méthodes et les buts.

Quand le pouvoir établit en temps réel sa propre légitimité,
quand sa violence devient préventive
et que son droit est un « droit d’ingérence »,
alors il ne sert plus à rien d’avoir raison. D’avoir raison contre lui.
Il faut être plus fort, ou plus rusé. C’est pour ça
aussi
qu’on recommence.

Recommencer n’est jamais recommencer quelque chose. Ni reprendre une affaire là où on l’avait laissée. Ce que l’on recommence est toujours autre chose. Est toujours inouï.
Parce que ce n’est pas le passé qui nous pousse, mais précisément ce qui en lui
n’est pas
advenu.
Et parce que c’est aussi bien nous-mêmes, alors qui recommençons.
Recommencer veut dire : sortir de la suspension. Rétablir le contact entre nos devenirs.
Partir,
à nouveau,
de là où nous sommes,
maintenant.....

23 janvier 2009

tales from kolkata

video

who said Battant was very Siouxsie...?



a famous dark singer plays into that video...will you be able to spot him ?

17 janvier 2009

les voeux de benoit XVI













Imaginez, benoit XVI lisant "le trouble dans le genre" assis dans un des salons moyenâgeux du Vatican.... Au court de ses vœux le 22 décembre, le souverain machin s'en est pris aux gender studies .
Il lui a parut bon de rappeler que L'Église "devrait protéger l'être humain de son autodestruction. Une sorte d'écologie humaine est nécessaire", "l'Église doit défendre les rôles traditionnels de "l'homme et de la femme afin que l'ordre de la création soit respecté." "La notion qui est souvent comprise dans le terme de genre se réalise finalement dans l'émancipation par laquelle l'homme se distancie de la création et du Créateur. L'homme veut agir seul et décider individuellement dans les domaines qui le concernent." Ce qui l'amène à vivre en contradiction avec la vérité...

Aprés les
pd les gouines les trans et les traveloses, les gender studies menaceraient donc la survie de l'espèce humaine... nous vivons une époque de plus en plus formidable.

6 janvier 2009

dans la boite

Nous avons tourné ce week end un clip pour le single de BATTANT "radio rod" et comme on a pas une thune pour louer un studio de la mort, nous avons vidé notre bureau. 3 années dans ces locaux enfermées dans des cartons pour faire place neuve. 3 années qui ont tenues dans environ 5 m carrés façon Tetris. On est peu de choses finalement.
On a mis des lumières, une caméra, 4 poupées et beaucoup de potes pour malmener le groupe et finir par balancer de la boue partout.... une belle zone, et beaucoup de tendresse. Alors merci à tout ceux qui ont participé !
on espère poster le clip sur ce même blog d'ici le 20 janvier. En attendant les images qui bougent, quelques images fixes: